Disparition d’Edith Arnoult-Brill, éminente représentante du monde associatif, membre du Haut-Conseil de la Vie associative


Publié le jeudi 30 avril 2020

Hommage de la CNCC à Edith Arnoult-Brill, éminente représentante du monde associatif, membre du Haut-Conseil de la Vie associative, décédée le 27 avril dernier.

Le monde associatif perd une grande voix, une grande militante, dévouée à cette cause depuis de très nombreuses années.

Edith Arnoult-Brill sut faire entendre avec force la voix du secteur associatif dans les nombreuses instances où elle siégea.

Professeure de sciences sociales, elle fut secrétaire générale de la Fédération unie des Auberges de jeunesse (FUAJ) puis présidente de la Fédération internationale des auberges de jeunesse Hostelling International de 2008 à 2014.

Elle a siégé au Conseil économique, social et environnemental (CESE) pendant 2 mandatures de 2004 à 2015 au titre des associations. Membre du bureau du CESE de 2004 à 2010, elle a été élue vice-présidente pour la mandature 2011-2015. Elle a été rapporteure, entre autres, des avis du CESE intitulés « La sécurisation des parcours professionnels » en mai 2007 et « Le fait religieux en entreprise » en novembre 2013.

Présidente du Fonds de coopération de la jeunesse et de l’éducation populaire (Fonjep) de 1993 à 1998, puis Présidente du Conseil national de la vie associative (CNVA) de 2000 à 2011,

Edith Arnoult-Brill est à l’origine de la création du HCVA. Elle a su convaincre les pouvoirs publics de créer une instance d’expertise pour succéder au Conseil national de la vie associative.

La Compagnie nationale des commissaires aux comptes présente ses condoléances à sa famille et ses proches.