Lettre à la profession de Jean Bouquot du 27 février 2018


Publié le mardi 27 février 2018

Message de Jean Bouquot
Chères Consœurs, chers Confrères,
 

Au cours d'une manifestation publique à Colmar jeudi 22 février dernier, en présence notamment de chefs d'entreprise et de parlementaires, le Ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, a déclaré sa volonté de supprimer la présence du commissaire aux comptes dans les petites entreprises.

Cette prise de position totalement inattendue n'a bien entendu pas été concertée avec la profession, pas plus qu'elle n'a fait l'objet d'une décision interministérielle.
Elle ne s'appuie pas non plus sur le rapport de l'IGF, non achevé à ce jour, commandé conjointement par les Ministres de la Justice et de l'Economie sur la question du périmètre de l'audit.

Face à cette situation qui a évidemment indigné un très grand nombre de professionnels et qui ne fait qu'ajouter de l'anxiété aux débats, je suis immédiatement entré en contact avec le Directeur de cabinet du Ministre de l'Economie afin qu'une rencontre soit organisée en urgence avec le Ministre.

J'ai également exigé que cette rencontre soit précédée, ce qui m'a été confirmé, d'un échange technique avec les représentants du Ministre. L'objectif sera de mesurer les conséquences d'un relèvement des seuils d'audit, tant pour les entreprises et l'intérêt général que pour la profession et son organisation.

Enfin, j'ai pris attache de la Garde des Sceaux, Madame Nicole Belloubet, Ministre de rattachement de notre profession, afin de lui faire part de nos graves inquiétudes face à cette situation.
 
Dans ce contexte alarmant, je vous tiendrai informés des évolutions de mes discussions.
 
Vous pouvez compter sur mon absolue détermination pour défendre les intérêts de toute la profession et je sais pouvoir compter sur votre soutien dans les évolutions des actions qu'engagera la Compagnie nationale.

Bien confraternellement,

Jean Bouquot