Signature d'un partenariat entre la Conférence générale des juges consulaires de France et la Compagnie nationale des commissaires aux comptes


Publié le jeudi 3 juin 2021

Sonia Arrouas, présidente de la CGJCF et Yannick Ollivier, président de la CNCC, ont signé le 2 juin une convention de partenariat liant les deux institutions, notamment en faveur d’une amélioration de la prévention des difficultés des entreprises.
Convaincues de la complémentarité des missions respectives des juges consulaires et des commissaires aux comptes pour la prévention des difficultés des entreprises, et plus généralement la sécurisation et la régulation des activités économiques, ainsi que de l’utilité de renforcer les liens existants entre eux pour une plus grande efficacité de l’exercice de ces missions, la CGJCF et la CNCC ont décidé de renouveler leur convention de partenariat, avec pour objectifs de :  

  • Favoriser la promotion du rôle de l’institution consulaire auprès des commissaires aux comptes et dans les communications, formations et évènements de la CNCC ;
  • Faire connaître aux juges consulaires les activités des commissaires aux comptes par la diffusion d’informations, l’organisation de formations et la participation à des évènements de l’institution consulaire ;
  • Développer les relations entre les juges consulaires et les commissaires aux comptes par la recherche de bonnes pratiques dans leurs activités communes tant sur un plan national que régional ou local, et leur mutualisation. 
  • Favoriser un travail commun sur la prévention des difficultés des entreprises par des échanges réguliers et une collaboration sur ce thème. 
 
“Nourrir les échanges entre nos deux institutions, et de manière plus générale entre nos deux professions, joue un rôle très concret en faveur d’une meilleure appréhension des difficultés des entreprises, et surtout d’une orientation précoce et efficace des entrepreneurs dans les difficultés qu’ils traversent, notamment à travers le dispositifs APESA.” - Yannick Ollivier, Président de la CNCC

"Maintenir le rôle de la profession des commissaires aux comptes dans la détection des difficultés économiques, mission capitale pour les entreprises et nécessaire pour la justice commerciale, est essentiel, de même que les associer au dispositif APESA, qui permet à tout chef d’entreprise qui en éprouve le besoin de bénéficier d’une prise en charge psychologique, dans l’écoute et le traitement de la souffrance morale provoquées par les difficultés financières. Le Ministre de la Justice souhaite vivement multiplier ce dispositif, tant dans les tribunaux de commerce que dans les tribunaux judiciaire." - Sonia Arrouas, présidente de la Conférence Générale des Juges Consulaires de France


signature partenariat cncc cgjcf