Index égalité professionnelle entre les femmes et les hommes

Instauré par la Loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel du 5 septembre 2018, l’index égalité professionnelle entre les femmes et les hommes vise notamment à supprimer les écarts de rémunération entre les femmes et les hommes dans l’entreprise.

Cet index est calculé à partir de quatre indicateurs avec une note maximum cumulée de 100 points.

Les résultats obtenus sur l’année 2021, par l’UES CNCC, pour chacun des quatre indicateurs de l’index sont les suivants :

  • Indicateur 1 : Ecart de rémunération entre les femmes et les hommes : 19 sur 40 points ;
  • Indicateur 2 : Ecart de taux d’augmentations individuelles de salaires : 35 sur 35 points ;
  • Indicateur 3 : Pourcentage de salariées ayant bénéficié d’une augmentation dans l’année suivant leur retour de congé de maternité : Incalculable ;
  • Indicateur 4 : Nombre de salariés du sexe sous-représenté parmi les dix salariés ayant perçu les plus hautes rémunérations (7 femmes/3 hommes) : 5 sur 10 points.

L’UES CNCC a donc obtenu la note de 69 points sur 100 sur l’année 2021.

Ce score étant inférieur à 75 sur 100, qui est la note minimale exigée par la loi, l’UES CNCC s’engage pour les 3 années à venir, à mettre en place les mesures suivantes :

  • Indicateur relatif à l’écart de rémunération entre les femmes et les hommes, calculé à partir de la moyenne des rémunérations des femmes comparées à celles des hommes, par tranche d’âge et par catégorie de postes équivalents (note obtenue : 19/40) :
    • affiner les analyses sur les salaires afin d’éclairer sur les disparités identifiées notamment lors de l’attribution des augmentations individuelles.
  • Indicateur relatif aux nombres de salariés du sexe sous-représenté parmi les 10 plus hautes rémunérations (note obtenue : 5/10) :
    • améliorer l’équilibre en matière de représentativité entre les femmes et les hommes au sein des 10 plus hautes rémunérations ;
    • remédier à l’insuffisance de progression de carrière du genre sous-représenté afin d’assurer une juste représentation des deux sexes parmi les 10 plus hautes rémunérations.